L'institutionnalisation du genre au maghreb et en contexte migratoire
- 14 %
Der Artikel wird am Ende des Bestellprozesses zum Download zur Verfügung gestellt.

L'institutionnalisation du genre au maghreb et en contexte migratoire

Essai
| Lieferzeit:3-5 Tage I

Unser bisheriger Preis:ORGPRICE: 18,99 €

Jetzt 16,31 €*

ISBN-13:
9782806632616
Seiten:
297
Autor:
Aissa Kadri
eBook Typ:
Adobe Digital Editions
Kopierschutz:
Digital Watermark [Social-DRM]
Sprache:
Französisch
Beschreibung:

Les contributions que ce livre rassemble se centrent sur deux questions profondement transnationales : le genre et la migration. Cet ouvrage propose de les aborder du point de vue d'acteurs se situant au Maghreb et dans des pays europeens et, ce faisant, de participer a reduire le clivage Maghreb-Europe toujours present dans les formes, savantes et ordinaires, de connaissance et d'apprehension du genre. La reflexion amene a interroger ce clivage significatif, de ce que l'histoire fait a la science, et plus largement, aux rapports entre les societes et, a l'interieur de chaque societe, entre classes ou groupes sociaux. La recherche gagnerait a englober conjointement des travaux qui se developpent dans des societes que l'histoire et la mondialisation font rencontrer de differentes manieres, mais qui restent majoritairement apprehendees a partir de categories binaires, a l'aune des rapports de domination passes et presents. De ce fait, les grilles de lectures anciennement mobilisees par les productions (litteraires, scientifiques, mediatiques, artistiques, ...) colonialistes sont encore considerees comme des verites. Elles acquierent une legitimite dans les discours hegemoniques et participent a surinvestir la difference aux depens du travail, de l'economie politique, de l'histoire, des cultures communes et des rapports sociaux de pouvoir. C'est a la deconstruction de celles-ci que s'attachent les travaux presentes dans ce volume.
Les contributions que ce livre rassemble se centrent sur deux questions profondément transnationales : le genre et la migration. Cet ouvrage propose de les aborder du point de vue « d’acteurs » se situant au Maghreb et dans des pays européens et, ce faisant, de participer à réduire le clivage Maghreb-Europe toujours présent dans les formes, savantes et ordinaires, de connaissance et d’appréhension du genre. La réflexion amène à interroger ce clivage significatif, de ce que l’histoire fait à la science, et plus largement, aux rapports entre les sociétés et, à l’intérieur de chaque société, entre classes ou groupes sociaux. La recherche gagnerait à englober conjointement des travaux qui se développent dans des sociétés que l’histoire et la mondialisation font rencontrer de différentes manières, mais qui restent majoritairement appréhendées à partir de catégories binaires, à l’aune des rapports de domination passés et présents. De ce fait, les grilles de lectures anciennement mobilisées par les productions (littéraires, scientifiques, médiatiques, artistiques, …) colonialistes sont encore considérées comme des vérités. Elles acquièrent une légitimité dans les discours hégémoniques et participent à surinvestir « la différence » aux dépens du travail, de l’économie politique, de l’histoire, des cultures communes et des rapports sociaux de pouvoir. C’est à la déconstruction de celles-ci que s’attachent les travaux présentés dans ce volume.