Typologie poétique des médecins spécialistes
- 9 %
Der Artikel wird am Ende des Bestellprozesses zum Download zur Verfügung gestellt.

Typologie poétique des médecins spécialistes

Essai
| Lieferzeit:3-5 Tage I

Unser bisheriger Preis:ORGPRICE: 12,99 €

Jetzt 11,77 €*

ISBN-13:
9782806630285
Seiten:
163
Autor:
Robert Askenasi
eBook Typ:
Adobe Digital Editions
Kopierschutz:
Digital Watermark [Social-DRM]
Sprache:
Französisch
Beschreibung:

Il n'est plus dans les moeurs de s'epancher en vers. Et pourtant poesie a garde sa fraicheur. J'ai voulu rendre hommage a d'honnetes confreres dont certains, disparus, sont pleures par les leurs. Notre metier n'est plus divisible en deux camps : chirurgie d'un cote, medecine de l'autre. De nouveaux aspects sont nes depuis quelques vingt ans et pour les magnifier, ils ont besoin d'apotres. Afin de classifier les aimables docteurs, la science typologique est grandement utile. Montrer quelques portraits ne fut pas inutile. Et pour les mieux saisir chacun dans leur metier, j'ai, par quelques croquis, mis en situation ces collegues tellement apprecies. Puisses-tu, o lecteur, aimer la derision et avoir du plaisir a lire cet essai sur les representants de notre profession. Bien sur, etant conscient que ce n'est pas parfait, je demande indulgence et meme compassion...
Il n’est plus dans les moeurs de s’épancher en vers. Et pourtant poésie a gardé sa fraîcheur. J’ai voulu rendre hommage à d’honnêtes confrères dont certains, disparus, sont pleurés par les leurs. Notre métier n’est plus divisible en deux camps : chirurgie d’un côté, médecine de l’autre. De nouveaux aspects sont nés depuis quelques vingt ans et pour les magnifier, ils ont besoin d’apôtres. Afin de classifier les aimables docteurs, la science typologique est grandement utile. Montrer quelques portraits ne fut pas inutile. Et pour les mieux saisir chacun dans leur métier, j’ai, par quelques croquis, mis en situation ces collègues tellement appréciés. Puisses-tu, ô lecteur, aimer la dérision et avoir du plaisir à lire cet essai sur les représentants de notre profession. Bien sûr, étant conscient que ce n’est pas parfait, je demande indulgence et même compassion…