Der Artikel wird am Ende des Bestellprozesses zum Download zur Verfügung gestellt.

De l'Art à l'art du soin

Essai médical
| Lieferzeit:3-5 Tage I
ISBN-13:
9782806611253
Seiten:
144
Autor:
Aline-Laure Strebler
eBook Typ:
Adobe Digital Editions
Kopierschutz:
Digital Watermark [Social-DRM]
Sprache:
Französisch
Beschreibung:

Docteur en medecine depuis 1980, l'auteure exerce son activite sur le mode liberal. En 2009, elle s'engage a dispenser des enseignements dans un laboratoire d'ethique Medicale. La necessite d'un questionnement sur sa fonction de soignante s'etait imposee a elle comme une urgence ethique des les debuts de son installation en 1984. Durant ses etudes, Aline-Laure Strebler se passionne autant pour la medecine de l'urgence et de l'innovation que pour les medecines dites alternatives ; pour elle, ces dernieres instaurent un dialogue original entre le patient et le medecin. En synchronie avec l'apprentissage de sa future profession, son interet pour l'histoire et la pratique de l'art l'amene a meler de facon indissociable Science et Creativite. Le medecin occidental s'arrete sur ce qui fait symptomes puis traite, mais le suivi de la pathologie permet de comprendre comment s'interroger ensemble sur un art de vivre avec sa maladie est susceptible de transformer la qualite de vie du patient. Avec le concours de personnes atteintes de maladies chroniques graves, une nouvelle forme de medecine s'invente ou s'invitent l'ecriture et les arts. Les resultats sont si encourageants que cette pratique s'inscrit naturellement comme partie integrante de l'acte medical. Ce present ouvrage relate quelquesuns de ces parcours singuliers. En Chine, les arts s'enseignent des le plus jeune age et sont pratiques autant par le medecin traditionnel que par ses patients. Depuis le suivi de cursus universitaires dispenses a la fois par des medecins chinois, des scientifiques physiciens, des anthropologues, des medecins chercheurs et par un philosophe sinologue, l'auteure questionne incessamment son activite. Des incursions dans une langue figurative composee d'ideogrammes explicitant par leur graphie le deroulement d'un syndrome, realisant ce qu'en Occident on appelle maladie, concourent a une autre approche de la Personne et de ses atteintes. Lorsque en complement de la visee de la medecine technicienne, certes indispensable, une autre voie d'abord du symptome est proposee, c'est le patient qui en est le beneficiaire.
Docteur en médecine depuis 1980, l’auteure exerce son activité sur le mode libéral. En 2009, elle s’engage à dispenser des enseignements dans un laboratoire d’éthique Médicale. La nécessité d’un questionnement sur sa fonction de soignante s’était imposée à elle comme une urgence éthique dès les débuts de son installation en 1984. Durant ses études, Aline-Laure Strebler se passionne autant pour la médecine de l’urgence et de l’innovation que pour les médecines dites alternatives ; pour elle, ces dernières instaurent un dialogue original entre le patient et le médecin. En synchronie avec l’apprentissage de sa future profession, son intérêt pour l’histoire et la pratique de l’art l’amène à mêler de façon indissociable Science et Créativité. Le médecin occidental s’arrête sur ce qui fait symptômes puis traite, mais le suivi de la pathologie permet de comprendre comment s’interroger ensemble sur un « art de vivre avec sa maladie » est susceptible de transformer la qualité de vie du patient. Avec le concours de personnes atteintes de maladies chroniques graves, une nouvelle forme de médecine s’invente où s’invitent l’écriture et les arts. Les résultats sont si encourageants que cette pratique s’inscrit naturellement comme partie intégrante de l’acte médical. Ce présent ouvrage relate quelquesuns de ces parcours singuliers. En Chine, les arts s’enseignent dès le plus jeune âge et sont pratiqués autant par le médecin traditionnel que par ses patients. Depuis le suivi de cursus universitaires dispensés à la fois par des médecins chinois, des scientifiques physiciens, des anthropologues, des médecins chercheurs et par un philosophe sinologue, l’auteure questionne incessamment son activité. Des incursions dans une langue figurative composée d’idéogrammes explicitant par leur graphie le déroulement d’un syndrome, réalisant ce qu’en Occident on appelle maladie, concourent à une autre approche de la Personne et de ses atteintes. Lorsque en complément de la visée de la médecine technicienne, certes indispensable, une autre « voie d’abord » du symptôme est proposée, c’est le patient qui en est le bénéficiaire.