Der Artikel wird am Ende des Bestellprozesses zum Download zur Verfügung gestellt.

La violence scolaire : Acteurs, contextes, dispositifs

Regards croisés France-Maghreb
| Lieferzeit:3-5 Tage I
ISBN-13:
9782806610294
Seiten:
245
Autor:
Gilles Ferréol
eBook Typ:
Adobe Digital Editions
Kopierschutz:
Digital Watermark [Social-DRM]
Sprache:
Französisch
Beschreibung:

En mars puis en decembre 2011, se sont tenus d'abord a Tunis, ensuite a Alger, deux colloques pluridisciplinaires ayant pour theme la violence scolaire envisagee dans une perspective comparative France-Maghreb. Ces rencontres ont reuni des enseignants-chercheurs, de jeunes docteurs ou doctorants, des responsables associatifs ou ministeriels specialises dans ce domaine d'etude. Dix-huit communications, regroupees ici en trois grandes parties, ont ete presentees et ont donne lieu a des echanges tres fructueux. Dans un premier temps, des elements de cadrage et de problematisation sont proposes. L'accent est mis sur un certain nombre de debats et de questionnements ayant trait aux dysfonctionnements de l'institution educative, aux desordres et aux incivilites qui en decoulent, ainsi qu'a l'apprentissage du metier d'eleve ou de la citoyennete, sans oublier l'impact des medias ou des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Une place importante est ensuite accordee aux constats et aux interpretations a partir d'etudes de cas relatives notamment a l'Algerie, a la Tunisie et a la Libye. On s'interroge alors, en prenant appui sur une methodologie associant - selon diverses modalites - observations in situ, questionnaires et entretiens, sur les formes et les processus, les representations et les strategies, le poids des facteurs endogenes ou exogenes. Les six derniers chapitres se focalisent sur les experimentations et les dispositifs mis en oeuvre afin de combattre le plus efficacement possible un tel fleau, qu'il s'agisse de decrochage, d'inadaptation ou de deviance. Ont participe a cet ouvrage : Moufida ABASSI (Carthage), Mohamed AHBIEL (Tripoli), Sleheddinne BEN FREDJ (Tunis), Moez BEN HMIDA (Tunis), Atef BOURGHIDA (Tunis), Jean-Yves CAUSER (Mulhouse), Kenza DALI (Alger), Pierre-Noel DENIEUIL (Tunis), Eric DUGAS (Bordeaux), Fazia FERAOUN (Alger), Gilles FERREOL (Besancon), Said GHEDIR (Besancon), Nourredine HAKIKI (Alger), Bernard JOLIBERT (Saint-Denis de la Reunion), Houda LAROUSSI (Tunis), Ahmed MAINSI (Tunis), Abdelouahab MATARI (Alger), Fatma MEDIOUNI (Tunis), Moez TRIKI (Tunis). Coordination : Gilles FERREOL (Universite de Franche-Comte, Laboratoire C3S), Pierre-Noel DENIEUIL (IRMC Tunis) et Nourredine HAKIKI (Universite d'Alger 2, Laboratoire du changement social)
En mars puis en décembre 2011, se sont tenus d’abord à Tunis, ensuite à Alger, deux colloques pluridisciplinaires ayant pour thème la violence scolaire envisagée dans une perspective comparative France-Maghreb. Ces rencontres ont réuni des enseignants-chercheurs, de jeunes docteurs ou doctorants, des responsables associatifs ou ministériels spécialisés dans ce domaine d’étude. Dix-huit communications, regroupées ici en trois grandes parties, ont été présentées et ont donné lieu à des échanges très fructueux. Dans un premier temps, des éléments de cadrage et de problématisation sont proposés. L’accent est mis sur un certain nombre de débats et de questionnements ayant trait aux dysfonctionnements de l’institution éducative, aux désordres et aux incivilités qui en découlent, ainsi qu’à l’apprentissage du métier d’élève ou de la citoyenneté, sans oublier l’impact des médias ou des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Une place importante est ensuite accordée aux constats et aux interprétations à partir d’études de cas relatives notamment à l’Algérie, à la Tunisie et à la Libye. On s’interroge alors, en prenant appui sur une méthodologie associant – selon diverses modalités – observations in situ, questionnaires et entretiens, sur les formes et les processus, les représentations et les stratégies, le poids des facteurs endogènes ou exogènes. Les six derniers chapitres se focalisent sur les expérimentations et les dispositifs mis en oeuvre afin de combattre le plus efficacement possible un tel fléau, qu’il s’agisse de décrochage, d’inadaptation ou de déviance.


Ont participé à cet ouvrage : Moufida ABASSI (Carthage), Mohamed AHBIEL (Tripoli), Sleheddinne BEN FREDJ (Tunis), Moez BEN HMIDA (Tunis), Atef BOURGHIDA (Tunis), Jean-Yves CAUSER (Mulhouse), Kenza DALI (Alger), Pierre-Noël DENIEUIL (Tunis), Éric DUGAS (Bordeaux), Fazia FERAOUN (Alger), Gilles FERRÉOL (Besançon), Saïd GHEDIR (Besançon), Nourredine HAKIKI (Alger), Bernard JOLIBERT (Saint-Denis de la Réunion), Houda LAROUSSI (Tunis), Ahmed MAINSI (Tunis), Abdelouahab MATARI (Alger), Fatma MEDIOUNI (Tunis), Moez TRIKI (Tunis). Coordination : Gilles FERRÉOL (Université de Franche-Comté, Laboratoire C3S), Pierre-Noël DENIEUIL (IRMC Tunis) et Nourredine HAKIKI (Université d’Alger 2, Laboratoire du changement social)